Réagir en cas d’accident de la circulation

Pour éviter d'être pris au dépourvu, apprenez les bons réflexes en cas d'accident de la route. Les trois étapes à toujours garder en tête : protéger, alerter, secourir.

réagir en cas d'accident de circulation
Copyright Fotolia

Protéger

Si vous êtes témoin d’un accident sur route ou sur autoroute :

  • Allumez vos feux de détresse dès que vous constatez l’accident ou le ralentissement.
  • Garez-vous avec prudence sur la bande d'arrêt d'urgence si vous vous arrêtez pour porter assistance aux victimes.
  • Équipez-vous d’un gilet jaune de sécurité. Faites de même pour les personnes qui vous accompagnent ou les victimes qui seraient sur le bord de la route.
  • Sortez de votre véhicule en passant par les portières de droite et placez-vous derrière les barrières de sécurité si elles existent, ou loin de la chaussée. Si des passagers/témoins sont avec vous, mettez-les en sécurité.
  • Sur route, balisez l'accident par un triangle à disposer à 30 mètres minimum, s'il est possible de le faire en toute sécurité (densité de circulation, visibilité...).
  • Interdisez à toute personne de fumer à proximité des véhicules accidentés pour éviter un incendie.

Pour les véhicules accidentés, et dans la mesure du possible :

  • Coupez le contact de tous les véhicules.
  • Débranchez la batterie car des étincelles peuvent provoquer un incendie.
  • Calez les véhicules en cas d'instabilité (passer une vitesse ou serrer le frein à main).

Alerter

Prévenez toujours les secours en composant le 112. Si vous êtes sur une autoroute, un périphérique ou un tunnel, dirigez-vous immédiatement vers la borne d'appel d'urgence la plus proche. Les bornes d’appel sont situées tous les 2 km et vous mettent en relation avec le poste de contrôle sécurité. Elles sont gratuites et fonctionnent tous les jours 24h/24. L’appel vers une borne est à privilégier car il donne immédiatement votre position exacte aux secours (géolocalisation).

Secourir

Ce qu’il faut faire

  • Laissez les victimes dans les véhicules, sauf en cas d'incendie ou autre risque.
  • En cas d'hémorragie abondante, comprimez la plaie.
  • Couvrez les victimes.
  • Parlez aux blessés, réconfortez-les.
  • Demandez aux passants de vous aider, ou de s’éloigner s’ils sont en danger.

Vous pouvez suivre une formation PSC1 pour apprendre à pratiquer les gestes de premiers secours.

Ce qu’il ne faut pas faire

  • Déplacer un blessé, sauf en cas de danger imminent (incendie, risque d’explosion, circulation dense…).
  • Retirer le casque d’une victime.
  • Donner à manger ou à boire aux victimes.
  • Enlever les vêtements d'un brûlé.

Conduite à tenir en cas de feu de véhicule 

  • En cas de départ de feu, si vous êtes formé à l’utilisation d’un extincteur et que vous en avez un avec vous, utilisez-le pour attaquer le feu sous le moteur et par la calandre. Ne prenez pas de risque inutile en attendant l’arrivée des secours.
  • Si le feu est déjà déclaré, éloignez-vous du véhicule au plus vite, après avoir mis les éventuelles victimes en sécurité.
  • N'utilisez jamais d'eau sur un feu, cela aggraverait la situation.
  • Ne soulevez jamais le capot d’une voiture en feu.
  • Faites attention au risque d'explosion, notamment sur les véhicules GPL.

Témoins d’un accident de la route : que dit la loi ?

Article 223-6 du Code pénal : 

Sera puni des mêmes peines [cinq ans d'emprisonnement et 75 000 euros d'amende] quiconque s'abstient volontairement de porter à une personne en péril l'assistance que, sans risque pour lui ou pour les tiers, il pouvait lui prêter soit par son action personnelle, soit en provoquant un secours.

Consulter le texte sur www.legifrance.gouv.fr

Article 434-10 du Code pénal : 

Le fait, pour tout conducteur d'un véhicule ou engin terrestre, fluvial ou maritime, sachant qu'il vient de causer ou d'occasionner un accident, de ne pas s'arrêter et de tenter ainsi d'échapper à la responsabilité pénale ou civile qu'il peut avoir encourue, est puni de trois ans d'emprisonnement et de 75 000 € d'amende.

Consulter le texte sur www.legifrance.gouv.fr