Le signal d'alerte nationale

Le signal national d'alerte sert à alerter la population d'un danger imminent, soudain et imprévisible (dans le cas d’un risque de rupture de barrage voir la fiche spécifique).

Le signal d'alerte
Copyright Fotolia

Il est diffusé via les 4 500 sirènes du Réseau National d'Alerte (RNA), hérité de la Seconde guerre mondiale. L'alerte des populations au moyen des sirènes peut être complétée par d'autres dispositifs comme par exemple, des sirènes ou haut-parleurs montés sur des véhicules ou via des applications telle que SAIP.

Comment reconnaître le signal ?

La France a défini un signal unique au plan national. Les sirènes qui sonnent l'alerte sont installées à demeure sur des édifices publics ou privés.

Le signal d’alerte

Les sirènes émettent un signal composé de trois séquences successives d'une minute et 41 secondes, séparées par un silence de cinq secondes.
 

signal_alerte_nationale.jpg

Écouter le signal d'alerte national : 

Ecouter le signal d'alerte national, par fmonge

Le signal de fin d’alerte

Le signal de fin d'alerte est un son de 30 secondes continu. Son retentissement signifie que tout danger est écarté et que le protocole de confinement peut être arrêté.

signal-fin-alerte.jpg

Écouter le signal de fin d'alerte : 

Écouter le signal de fin d’alerte, par fmonge

Les essais du 1er mercredi du mois

​Les essais du premier mercredi du mois quant à eux ne durent qu'un seul cycle d'une minute 41 secondes. Si le premier mercredi du mois tombe un jour férié, l'essai peut être reporté.​

essais-1ermercredi.jpg