Le commandement opérationnel

Les 34 centres d’incendie et de secours de la Haute-Garonne assurent plus de 55 000 interventions chaque année sur l’ensemble du territoire. Un commandement parfaitement hiérarchisé permet de garantir la réactivité et l’efficacité des opérations de secours.

La chaine de commandement
Copyright SDIS 31 / Patrice Nin

La chaîne de commandement

La chaîne de commandement permet la mise en place et le suivi du commandement des opérations.

Le chef d’agrès est le premier élément de cette chaîne qui va monter en puissance en fonction de la nature et de la gravité de l’opération. Le commandement opérationnel est par la suite successivement assuré par un chef de groupe, un chef de colonne, un chef de site et le directeur départemental des services d'incendie et de secours. Ils disposent tous des moyens de commandement adaptés.

Le commandement opérationnel est composé de :

  • Chefs d’agrès. Ils commandent les actions des secours de proximité.
  • Chefs de groupe. C’est le commandement immédiatement supérieur. Il se met en œuvre dès lors que 2 à 4 engins de secours, soit une vingtaine d’agents, sont engagés. Ces postes sont occupés par des lieutenants.
  • Chefs de colonne. Ils assurent l’encadrement de 2 à 4 chefs de groupe. Ils sont dotés d’un PC de colonne. En Haute-Garonne, cet emploi est assuré par des capitaines ou par des commandants. Ils assurent le commandemant des chefs de groupe engagés (jusqu’à 4 groupes). En cas de mise en œuvre du Centre Opérationnel Départemental d’Incendie et de Secours et de Sécurité Civile (CODIS-SC), c’est un chef de colonne qui en assure le commandement.
  • Chefs de site. C’est le commandement supérieur pour les opérations les plus importantes, par leur complexité ou le grand nombre de personnels et d’engins engagés. Dans ce cas, plusieurs colonnes sont mises en œuvre avec un chef de site qui dispose d’un PC de site. Ces postes de commandement sont assurés par des commandants ou lieutenants colonels.

Le Commandant des opérations de secours (COS) assure la mise en œuvre technique de tous les moyens, publics et privés, selon les modalités définies par le Règlement Opérationnel.

La fonction de direction opérationnelle, dite DOS (Directeur des opérations de secours), est assurée par le maire de la commune où a lieu le sinistre ou, dans des cas précis, par le préfet du département.