Ouverture du centre de secours de Montgiscard

Le mardi 25 mai 2021 est une date historique pour le SDIS de la Haute-Garonne qui voit le centre d’incendie et de secours de Montgiscard devenir opérationnel après plusieurs mois de travaux. Historique parce que cette caserne n’est pas seulement la construction d’un nouveau bâtiment mais bien la création d’un tout nouveau centre de secours avec de nouveaux véhicules et de nouveaux personnels, notamment une trentaine de sapeurs-pompiers volontaires qu’il a fallu recruter et former depuis deux ans pour qu’ils soient prêts le jour J. C’est aussi un tout nouveau secteur à couvrir. Composé de 18 communes*, il représente environ 26 000 habitants.

ouverture_montgiscard_5.jpg
Crédits photo : SDIS 31 / Kévin Rogez

Contexte

La création du centre de secours de Montgiscard répond  à un besoin opérationnel. Situé entre les casernes de Ramonville Buchens et Villefranche-de-Lauragais, il va permettre d’optimiser la couverture opérationnelle en réduisant les délais d’intervention, et d’améliorer la qualité des secours au profit de la population.

Rappelons que Montgiscard n’est que le premier centre de secours à sortir de terre et qu’il sera suivi de quatre nouvelles autres casernes, celles d’Aussonne et de Toulouse Delrieu (impasse Suzanne-Lenglen) d’ici le mois de juillet, puis de Toulouse Atlanta (boulevard d’Atlanta) et Toulouse Carsalade (boulevard Eisenhower) d’ici quelques mois, faisant ainsi passer le département de la Haute-Garonne de 34 à 38 casernes** en peu de temps.

*Les communes desservies en premier appel par la nouvelle caserne sont Ayguesvives, Baziège, Belberaud, Belbèze-en-Lauragais, Deyme, Donneville, Espanes, Fourquevaux, Issus, Labastide-Beauvoir, Montbrun-Lauragais, Montesquieu-Lauragais, Montgiscard, Montlaur, Noueilles, Pouze, Preserville et Saint-Léon.

** L’ouverture de ces nouveaux centres de secours s’accompagnera de la fermeture de celui de Toulouse Vion.

Armement

Quelques jours avant l'ouverture, la caserne a été armée avec tous les véhicules prévus pour couvrir le secteur :

  • 1 camion-citerne feux de forêts moyen.
  • 1 fourgon pompe tonne secours routier.
  •  2 véhicules de secours et d'assistance aux victimes.
  • 1 véhicule tous usages transport de personnels.
  • 1 véhicule de liaison.
  • 1 véhicule fourgonnette.
  • 1 véhicule léger tous chemins.
  • 1 véhicule léger de secours médical.

Blason

ouverture_montgiscard_2.jpg

Dessiné par le sapeur Kévin Rogez, il a été conçu avec l’ensemble des sapeurs-pompiers de la caserne. On y retrouve des éléments issus de l’univers des sapeurs-pompiers avec la présence des flammes et des haches au centre du blason. Le tout est encadré par les initiales SP (pour sapeurs-pompiers) et 2021 (l'année de mise en service du centre), qui sont eux-mêmes reliés par une lance. La deuxième partie représente le territoire du Lauragais, les armoiries de la ville de Montgiscard et la région symbolisée par la croix occitane.
Longue vie à ce blason et surtout aux sapeurs-pompiers de Montgiscard !

Les premières interventions

Le 25 mai 2021, lors de son ouverture, le centre a réalisé ses premières interventions ! À la fin de cette journée, les sapeurs-pompiers de la caserne ont déjà effectué 6 interventions. Après une matinée calme au cours de laquelle nos personnels se sont familiarisés avec les nouveaux véhicules et ont réalisé quelques manœuvres, le premier départ est arrivé vers 12h45. Le véhicule de secours et d'assistance aux victimes 1 (VSAV 1) et le véhicule léger de secours médical (VLSM) sont alors partis sur le secteur d’Escalquens. Ils ont été suivis trente minutes plus tard par le (VSAV 2), engagé pour un prompt secours au cœur de Montgiscard. À 13h30, ce fut au tour du fourgon pompe tonne secours routier (FPTSR) d’intervenir sur un accident de la circulation toujours à Montgiscard. Dans l’après-midi, le VLSM a été déclenché en renfort extérieur. Le véhicule tous usages transport de personnels (VTUTP) s’est rendu sur le secteur de Villefranche-de-Lauragais pour une ouverture de porte et à 18h, le VSAV 1 a de nouveau été engagé pour une détresse respiratoire sur la commune de Nailloux.
On peut dire que pour la première journée de son existence, cette journée aura été bien remplie !!
Sans oublier une visite de courtoisie du contrôleur général Sébastien Vergé, directeur départemental du SDIS de la Haute-Garonne, accompagné du lieutenant-colonel Jean-Michel Hurteau, chef du groupement territorial nord-est.