Les sapeurs-pompiers de la Haute-Garonne défilent à Paris

En raison de la crise sanitaire liée au Covid19, les sapeurs-pompiers de la Haute-Garonne ont été à nouveau sollicités pour participer au célèbre défilé du 14 juillet à Paris au sein du 12e Bataillon des sapeurs-pompiers de France.

3b.jpg
Crédits photo : SDIS 31

C’est une autre conséquence de la crise sanitaire qui fera de 2020 une année exceptionnelle. En temps normal, chaque année, un bataillon cède sa place à un autre sur les Champs-Élysées. Cependant, les répétitions en vue du défilé ayant été contrariées par la crise de le Covid-19, le 13e bataillon de la zone de défense Sud-Ouest n’a pu se constituer et c’est le 12e BSPF, déjà bien aguerri à l’exercice, qui a été à nouveau mobilisé.

Dans le cadre d’une participation réduite à 49 sapeurs-pompiers contre 83 l’année dernière, 4 personnels du SDIS de la Haute-Garonne au lieu de 6 en 2019 se sont retrouvés pour cette nouvelle aventure. Il s’agit de Patrick LOPEZ (CIS Carbonne), Laurène NICOT (CIS Saint-Martory), Benoit CLÉRET (CSP Toulouse Vion) et Martial VOIRIN (CSP Toulouse Lougnon). Après seulement deux entraînements qui se sont déroulés les samedis 29 juin et 4 juillet sur la base du 503e Régiment du Train à Nîmes-Garons, ils ont quitté la ville rose le vendredi 10 Juillet à 5h00 du matin, direction Paris où de nombreuses répétitions étaient prévues pour être prêts le jour J : marche au pas, ordre serré, réveils aux aurores ont rythmé leurs journées dans la capitale.

Leur motivation et leur engagement ont toujours été au rendez-vous : « nous revoilà de retour pour cette aventure inattendue !!! » malgré un petit pincement au cœur de ne pas vivre ce moment avec leurs deux autres collègues « quel bonheur avec un petit goût d’amertume tout de même car nous ne faisons pas l’aventure l’équipe complète ».

Puis le moment tant attendu arrive enfin, dans une nouvelle configuration. Le traditionnel défilé du 14 Juillet sur les Champs-Élysées a été remplacé par une cérémonie d’hommage qui s’est déroulée sur la somptueuse place de la Concorde. Tout a été réinventé pour respecter les mesures sanitaires en vigueur. Le format a été réduit, environ deux fois moins de défilants que les années précédentes. Le défilé des troupes à pieds s’est tenu à huis-clos. Ce rassemblement exceptionnel était essentiellement destiné à rendre hommage aux soignants et à toutes les personnes, civiles et militaires, engagées dans la lutte contre la Covid-19.

Ces conditions particulières n’ont pas entamé le moral de nos personnels qui ont vécu une expérience unique et très intense. Ils ont à nouveau fait preuve de sérieux, de rigueur et de discipline lors de cette belle cérémonie empreinte d’émotions. Honneur et fierté !