Focus sur la spécialité cynotechnique de la Haute-Garonne

L’unité cynotechnique du service départemental d’incendie et de secours de la Haute-Garonne est composée de 6 équipes. Une équipe se compose d’un conducteur cynotechnique (sapeur-pompier) et d’un chien. Tous deux doivent suivre une formation et un entraînement spécifique. L’équipe cynotechnique est opérationnelle si à la fois le conducteur et le chien ont validé leurs capacités. 

Equipe cynotechnique2.jpg

Copyright SDIS 31 / Xavier Rivière

La formation des équipes cynotechniques sapeurs-pompiers

La formation des équipes cynotechniques est définie par le guide national de référence qui s'applique à tous les sapeurs-pompiers de France. Elle dure environ 2 ans pour le maître et le chien et est composée de plusieurs modules :

  • Le module A durant lequel le futur conducteur acquiert des connaissances sur la psychologie canine, l'entretien et les soins pour le chien, la cynotechnie en général.
  • Le module B durant lequel le maître débute la formation de son chien et qui permet au bout de 6 mois d'évaluer ses aptitudes au travail d'olfaction et décider de la poursuite ou non de la formation.
  • Le module C qui est un stage durant lequel un jury extérieur valide, ou pas, les connaissances du conducteur et le travail du binôme.
  • Le module CYN1 qui est un stage organisé 6 mois après le module C, à l'issue duquel un jury extérieur évalue les compétences du binôme à poursuivre la spécialité.
  • Le passage du brevet, nécessaire pour être inscrit sur la liste opérationnelle déposée en préfecture, se déroule 6 mois après le module CYN1. C'est à nouveau un jury extérieur qui valide le binôme cynotechnique.

À tout cela, durant ces 2 années, s'ajoutent un entraînement de groupe hebdomadaire et du travail quotidien individuel. Les membres du groupe cynotechnique sont propriétaires de leur chien et vivent au quotidien avec leur animal.

De plus, durant 6 mois, les stagiaires participent, dans le Gard, à des entraînements sans chien afin d'évaluer leur motivation, leurs aptitudes et leurs capacités à entrer dans la spécialité pour les 10 années à suivre !

La réussite au brevet n'est qu'une étape car tout au long de la vie opérationnelle du chien, la participation aux entraînements est obligatoire et un test d'aptitude est réalisé tous les ans (avec jury hors département) afin que le binôme reste sur la liste préfectorale qui lui permet d'être engagé sur intervention.

Les différents niveaux de compétences

Trois niveaux de compétences existent : conducteur cynotechnique, chef d’unité et conseiller technique. Ils correspondent à trois niveaux de formation : CYN 1 qui permet d’assurer l’emploi de conducteur de chiens de décombre (pour personnes ensevelies) et de recherche de personnes égarées ou disparues. CYN 2 répondant au titre de chef d’unité qui dirige une unité en intervention et est amené à encadrer les formations et entraînements. Enfin CYN 3 est dévolu au conseiller technique départemental et pour quelques-uns au conseiller technique zonal. Ce sont des organismes agréés par la Direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises, qui dispensent ces formations. L’agrément CYN 1 est proposé par les SDIS. Pour les sapeurs-pompiers de la Haute-Garonne, la formation est organisée par le SDIS de l’Hérault. Quant aux agréments CYN 2 et  CYN 3, les stagiaires doivent se rendre à l’École d’application de sécurité civile de Valabre pour l’obtenir.

Les missions des équipes cynotechniques

L’unité cynotechnique de la Haute-Garonne effectue environ 20 interventions par an.

Leurs principales missions résident dans la recherche de personnes égarées ou de personnes ensevelies sous les décombres. Pour la première mission, le chien effectue un seul passage sur un secteur défini, c’est ce qu’on appelle le questage. Pour la seconde mission, l’équipe effectue toujours un deuxième passage avec un autre chien pour confirmer le travail du premier chien. Depuis peu, l’équipe s’entraîne et intervient aussi dans la recherche de personnes immergées (soit depuis les berges soit depuis une embarcation).

L’équipe cynotechnique du SDIS de la Haute-Garonne

À ce jour, sur les 6 équipes composant l’unité cynotechnique de la Haute-Garonne, 3 maîtres-chiens sont opérationnels dont 1 CYN 2 et deux CYN 1 et 3 nouveaux maîtres-chiens sont actuellement en formation.

Equipes cynotechnique opérationnelles.jpg

Copyright SDIS 31 / Xavier Rivière

Equipes cynotechnique en formation

Copyright SDIS 31 / Xavier Rivière - Mickaël Castelain

Dans le cadre de sa formation, l’unité cynotechnique du SDIS de la Haute-Garonne est amenée à s’exercer régulièrement avec d’autres services comme la gendarmerie, la police municipale et nationale. Si pour ces derniers, il s’agit également d’entraîner leurs fidèles compagnons à rechercher des explosifs, des stupéfiants et des personnes, les échanges de bonnes pratiques sont très enrichissants.

Que ce soit pendant une intervention ou un exercice, l’idée est d’alterner 20 minutes de travail et 40 minutes de pause pour le chien. Pour lui, cela doit rester un jeu et non un travail. Ce sont notamment les victimes qui récompensent le chien à l’issue de la recherche.

L’humilité est le mot qui caractérise le mieux un maître-chien. Savoir rester humble face à son chien et lui faire confiance. De cela découle une relation fusionnelle les liant à vie, le maître apprend à lire son chien, et inversement le chien écoute attentivement son maître.

Les maîtres-chiens sont toujours à la recherche de nouveaux sites bâtimentaires, en cours de démolition ou des locaux désaffectés pour varier les lieux d’exercice.